Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 17:02

A - DVD Musicaux :

Sting                A Winter'S Night...Live From Durham Cathedral                            DG


Metallica                      Français pour une nuit                                                 Vertigo

Les indispensables de Jean-François Zygel : Mozart, Schubert, Chopin, Ravel           Naîve

NTM                                 On est encore là Bercy 2008                                           Epic


Bashung                                   A l’arrière des berlines                                       Barclay

Mink Deville                             Live at Montreux 1982                                             Naïve


Gluck, Pina Baush                      « Orphée et Euridyce »                                 Bel Air

Björk                                                           Voltaïc                                                Universal


Kassav                                              30 ans Live au Stade de France


Opéras baroques -                        Xerxes - Persée - Le roi Arthur                         Euro Arts




-------------------------------------------------------------------------------------------------

 B -  CD Classiques

Accentus                                              Nuit sacrée                                                  Naïve

Bach / Hahn            Violin and voice (Christine Schäfer, Matthias Goerne)                DG

Christophe Desjardins                    Alto / multiple                                                     Aeon

The Complete Chopin Edition - 200th anniversary                                                     EMI

Haendel / Racha Arodaky                        Six suites pour clavier (piano)                    Air


Tchaïkovski, Prokofiev, Gautier Capucon, vlc

 Variations sur thème rococo - Symphonie concertante                                           Virgin

Von Otter / Christie                        „Ombre de mon amant“                                   Archiv


Giuliano Carmignola                                Concerto italiano                                       Archiv


Céline Frisch, clav.                          Aux sources du jeune Bach                                 Alpha

Glass                                              Symphony no.7                                              Omm

Bruckner Orchestra Linz, conducted by Dennis Russell Davies

C – Rock / Pop

NITS : Strawberry wood (WERF / Sony)

Né de l'électro pop new wave des années 80, les Nits avaient trouvé leur équilibre entre pop et folk, dans une atmosphère extrêmement européenne, si cela veut dire quelque chose. Finalement le départ provisoire de Stips aura permis l'ouverture vers les plaines plus austères, plus lentes et plus monochromes d'Alankomaat le magnifique. Et depuis, la voix de Hofstede se permettait plus volontiers de quitter les terres de Lennon pour celles d'un Dylan ou d'un Cohen qui chanteraient. N'oublions pas l'ancrage jazz (si, si) du trio avec la présence du batteur Kloet, indispensable. Les titres sont ici très courts, des vignettes d'une grande beauté, tristes ou gaies mais toujours lumineuses. Leur monde de ces trois ours est clos à présent, en boucle d'or ; mais quelle richesse, quelle douceur, quelle profondeur on ramène à la surface quand on accepte de plonger dans cette bulle parfaite. Les Nits nous laissent entrevoir une fois de plus leur forêt enchantée : pénétrons-y corps et âme.

Jean-Jacques Massé

Janvier 10

860 signes Etoiles : ***

JP NATAF : Clair (Tôt ou Tard)

Les Innocents, grand (et presque seul) groupe français pop digne de ce nom, aujourd'hui aux mains amèrement vides : JP (Nataf) sort son deuxième album, Jean-Chri (Urbain) reste en deçà (composition, production…). Et cet album est bon, le bougre, loin au-dessus du brouet francophone. Les textes sont toujours magnifiques, à tiroirs, poétiques, n'attaquant jamais de face (coucou les Nits). La musique reste aussi en clair obscur, de l'étoffe d'un Manset ou d'un Murat, de la chanson au long cours (comme rêverait d'en faire Dominique A.) matinée de pop. De la lumière sombre pour l'âme, du Souchon qui tiendrait la route. Et parmi les petits morceaux artisanaux, discrets, une pépite : un "Seul alone" de 10 minutes, dylanien mais pas une lente ballade, non, un up tempo faussement gai (ou triste, qui sait). Pure merveille. Alors ?

Il y a cinq ans, je me plaignais que le public des Innocents l'ait abandonné pour des Mickey et des Louise. Cinq ans plus tard, le grand public lui préfèrera toujours d'autres (Bénabar, Luce…) alors que les branchés dégusteront plutôt (ou tard) le reste de l'écurie… J'ai peur en tout cas que sa voie trop honnête soit sans issue (commerciale). A moins qu'avec Jean-Chri…

Jean-Jacques Massé

Janvier 10

1029 signes Etoiles : ***

PAUL McCARTNEY : Good evening New York City (Hear Music)

(2 CD + 1 ou 2 DVD selon l'édition)

L'Oncle Paul abuse du live : quasi un par album studio, à la Johnny, c'est beaucoup trop. Quid de celui-ci ? L'excuse, c'est de rejouer 44 ans (sic) plus tard au Shea Stadium devenu Citi Field : si le record de 55000 places est tombé depuis, pas la magie de l'ex groupe ni la stature de demi dieu du jeune homme vieillissant. Lui n'est pas mort, a 500 concerts au compteur (depuis les autres), est célibataire et, bon pied bon œil, fait un peu ce qui lui plait. A chaque nouvelle tournée son lot de titres inédits sur scène. Ici "Mrs Vanderbilt", "A day in the life", du Fireman et "I'm down" en echo du concert fondateur.

Voilà pour le choix. Le style est un peu moins empathique / public filmé que les précédents. On ne s'en plaint pas. Et le niveau me direz vous ? Bon, que son groupe joue de mieux en mieux, surtout l'excellent batteur Abe Laboriel Jr, c'est un peu normal. Mais la grosse différence c'est sa voix retrouvée. Sur disque et surtout sur scène elle avait une petite tendance à ne plus atteindre les aigus, trembloter et se casser. Ici, elle est quasi (trop ?) parfaite (sauf un moment poignant sur "Here today"). Voilà qui ravive souvenirs et espoirs les plus fous. Flash back et forward à la fois. Voilà ce qui nous attend à présent avec Sir Paul. Et à tout jamais sa malédiction.

Jean-Jacques Massé

Janvier 10

1133 signes Etoiles : ***



Rock    & folk

Rock & Folk

508

déc-09

BB BRUNES

Nico Teen love

Warner

****

Pop garage franchouillarde

Rock & Folk

508

déc-09

JIM JONES REVUE The

Here to save your soul

Cargo

****

Rock & Folk

508

déc-09

THEM CROOKED VULTURES

Them Crooked Vultures

RCA

*****

Rock & Folk

508

déc-09

XX

XX

Beggars Banquet

****

Rock & Folk

508

déc-09

RAMMSTEIN

Liebe ist für Alle Da

Universal

****

Hard indus teuton

Rock & Folk

508

déc-09

JOHNSTON, Daniel

Is and always was

Feral tone

****

Rock & Folk

508

déc-09

HEAVY TRASH

Midnight soul serenade

Bronzerat

****

Rock & Folk

508

déc-09

GOV'T MULE

By a threat

Provogue

****

Blues rock

Rock & Folk

508

déc-09

MAGMA

Emehntehtt-Re

Seventh

****

Prog jazz classique kobaïen

Rock & Folk

509

janv-10

DYLAN, Bob

Christmas in the heart

Columbia

****

Dylan Père Noël

Rock & Folk

509

janv-10

SAKAMOTO, Ryuichi

Playing the piano / Out of noise

Decca

****

Best of piano solo / piano ambient

Rock & Folk

509

janv-10

VAMPIRE WEEKEND

Contra

XL

****

Rock & Folk

509

janv-10

LOVE ME NOTS The

Upside down inside out

Bad Reputation

****

Rock & Folk

510

févr-10

MAGNETIC FIELDS The

Realism

Nonesuch

****

Rock & Folk

510

févr-10

ANDERSON, Brett

Slow attack

Edel

****

Pop maniérée

Rock & Folk

510

févr-10

LITTLE RED

Listen to

Lucky Number

****



Partager cet article

Repost 0
CBR Musique Hérault - dans Discographies
commenter cet article

commentaires